Texte de Maurice Mattei, Historien local
Mairie de Barrettali  

A Crunichetta Storica

L'ancienne chapelle de la confrérie Santa Croce

Article paru dans " Le petit Barrettalais " n°7 - juin 2004

 

Alors que les travaux de rénovation de cet édifice sont en cours, nous avons pensé qu'il serait opportun d'en retracer l'histoire.

Il est à souligner la place importante qu'occupe cette chapelle ou oratoire de confrérie (l) dans le patrimoine du village. Pendant des siècles, elle fut avec l'Eglise Paroissiale de St Pantaléon, à laquelle on peut ajouter l'ancien couvent des Servites de Marie de l'Annunziata plus tardif (fin 16e), une des pièces maîtresses de l'héritage de nos ancêtres, si l'on y ajoute la place qu'occupait ce sanctuaire et sa congrégation autant dans la vie sociale que religieuse. Les églises paroissiales de Conchiglio et Minerbio n'étaient que de modestes chapelles avant 1870-1875.

 

Situation

L'ancienne chapelle de Confrérie Santa Croce, appelée couramment "Confrérie" aujourd'hui, est actuellement transformée en salle des fêtes. Elle est située à l'Est de l'Église paroissiale de St Pantaléon et à quelques mètres de l'abside de cette dernière. Elle est "orientée", c'est à dire que son choeur est à l'Est. L'église paroissiale a sensiblement la même orientation (2). Cette orientation était celle des églises construites avant le Concile de Trente (milieu du 16ème), que certaines églises plusrécentes ont conservée. Nous verrons plus loin, que l'ancien oratoire de Confrérie Santa Croce, était, avant le17e siècle, une chapelle (3) sous le vocable de Santa Maria (Assunta) et que l'ancienne église romane de St Pantaléon lui était parallèle et toute proche.

 Dans les documents des 17e et 18e siècles (qui sont les premiers à notre connaissance qui mentionnent cette chapelle), nous trouvons les termes de "Casazza" ou "Casaccia" ou quelque fois "Fabrica" pour désigner le bâtiment, tandis que les termes de "Confraternita" ou "Confraterna"; "Compagnia" ou "Congregazione" étaient, eux, réservés au groupe des confrères.

 

Historique

L'ancienne chapelle ou oratoire de Sainte Marie:

Les registres contenant la relation des visites pastorales des 17e et 18e siècles, faites par les évêques de l'évêché de Nebbio auquel la paroisse de St Pantaléon appartenait, nous renseignent sur cette chapelle (4). Une de celles-ci, effectuée en 1686 par Monseigneur Spinola, Évêque de Nebbio (5), nous apprend que l'ancienne église de Santa Maria était utilisée comme chapelle par la confrérie de Santa Croce.

Or les visites de 1654-55, relatent que l'évêque de l'époque ordonne de consacrer deux autels de l'église paroissiale de St Pantaléon, l'un aux Ames du Purgatoire, l'autre (il y a un blanc mais que l'on devinera par la suite) à la dévotion de la Confrérie de Santa Croce. L'ancien oratoire de confrérie de " Santa Croce Vecchio " (6) mentionné les années précédentes., semble donc avoir été abandonné vu son état de vétusté. Les visites des années suivantes ne renouvellent plus ces prescriptions, ce qui nous fait supposer qu'elles ont été suivies d'effet après 1655. En effet, on retrouvera par la suite, un autel (église du 16e) puis une chapelle (église actuelle) consacrés aux Âmes du Purgatoire et la confrérie de Santa Croce prendra l'ancien oratoire de Santa Maria pour chapelle, comme nous le confirme Monseigneur Spinola en 1686.

Cette ancienne chapelle Santa Maria, située prés de l'église paroissiale, était utilisée comme cimetière avant 1655. Au cours des visites pastorales antérieures, l'évêque demandait d'en aplanir le sol, retourné lors des multiples inhumations.

Nons n'avons aucune information concernant l'érection de l'église, chapelle ou oratoire de Sainte Marie, ou de la primitive église s'il y en a eu plusieurs sur le même emplacement.

 Il semble toutefois, qu'étant donnée sa situation, le premier édifice serait très ancien et l'on ne peut s'empêcher d'évoquer 1 'existence probable en ce lieu, du classique groupe épiscopal primitif d'une "Pieve " de Barrettali, comprenant une église Santa Maria (Assunta), un autre sanctuaire ou baptistère dédié à St jean Baptiste (dont le culte aurait disparu) et une église sous le vocable d'un saint martyr, ici St Pantaléon.

 

Maurice Mattei

 

(1) Nous utiliserons les termes de chapelle ou oratoire de confrérie quand il s'agit de l'édifice religieux et garderons celui de confrérie pour désigner le groupe de confrères.

(2) L'oratoire de confrérie est orienté au 90°, suivant une échelle allant de O° à 360°. Le 0 ou le 360 étant le Nord et le 180 le sud. L'église St Pantaléon est orientée au 100, c'est à dire légèrement au sud de la direction de l'Est.

(3) Rappelons que toute église non paroissiale porte le nom de chapelle.

(4) Cf. Visites Pastorales de l'évêché de Nebbio ADHC (Archives Départementales de la Haute Corse) cote 4G90. L'évêché de Nebbio était l'un des 5 ou 6 évêchés de Corse supprimés par le concordat de 1801 (pour n'en laisser qu'un - celui d'Ajaccio). Outre celui de Nebbio, il y avait les évêchés de Mariana, Accia, Aléria, Ajaccio et Sagone. Celui d'Accia n'ayant été qu'intermittent ou rattaché à Mariana. Les évêques d'Ajaccio et de Nebbio portaient le titre de comtes. Celui de Nebbio était Comte de Conchiglio (voir A Cronica n°3 p 20)

(5) Cf visite pastorale de 1686 de Monseigneur Spinola. Document trouvé à la bibliothèque de Gênes

(6) Dont on n'a trouvé aucune trace sur le terrain.

retour au sommaire